Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Couleurs frustrantes

288d656b222a989d283e1d45cdf40b7a.jpg

Rugby. Après avoir mené tout le match, l’USAP laisse la victoire à Colomiers (27-25) après la sirène.

Sur les six dernières confrontations entre les Catalans et les banlieusards toulousains, la balance était loin d’être en faveur de l’USAP puisque les sang et or n’affichaient qu’une seule victoire au compteur. Beaucoup d’espoir dans les yeux des nombreux supporters colorés de l’USAP, présents en ce dernier dimanche d’août dans les travées du stade Michel-Bendichou à Colomiers. Sous une température quasi caniculaire, les bleus Columérins sont cueillis... à froid par des Catalans, la tête encore dans les étoiles après leur magnifique (diabolique d’après certains!) prestation du précédent cap de setmana. La pendule affiche à peine 10 minutes de jeu et Jon Bousquet a déjà frappé 4 fois! Un essai, une transformation, deux pénalités. De quoi laisser imaginer que la balade bayonnaise va se poursuivre jusque sur les bords de la Garonne. Que nenni!

Colomiers n’est pas Bayonne, Colomiers ne se prête pas au jeu des relances qu’affectionne l’USAP. Les Columérins préfèrent le petit périmètre aux grandes envolées et, à ce jeu, les Catalans doivent faire face. Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. L’USAP doit affronter une mêlée bleue solide, bien organisée pour dérégler la mêlée rouge et jaune, une mêlée columérine un peu tricheuse parfois. Mais à quoi bon s’appliquer à jouer dans la règle puisque l’arbitre paraît être bienveillant dans le tourbillon des mêlées. L’USAP atteint la pause avec une confortable avance (16-3), mais après avoir passé les 30 dernières minutes acculée sur son en-but. Mauvais présage? Sûrement car les Catalans ont déjà joué en infériorité numérique, monsieur Noirot, l’arbitre de la rencontre , ayant généreusement indiqué à deux Catalans qu’ils seraient plus au frais sur le bord de la touche. Ces deux cartons jaunes ajoutés à la grave blessure d’Alan Brazo (fracture de la malléole) dérèglent la belle machine usapiste. En l’espace de 6 minutes au début de la seconde période, les locaux violent, à deux reprises, l’en-but des visiteurs. Tout est à refaire pour une USAP un poil désorganisée mais qui s’arc-boute en défense. Jon Bousquet frappe encore et les Catalans, hyper volontaires, reprennent le dessus. Monsieur Noirot sévit toujours, distribuant un nouveau carton jaune à Adrea Cocagi pour un placage haut qu’il est le seul à constater (les avisés commentateurs télé cherchent encore la faute !). À quand l’arbitrage vidéo dans le championnat de Pro D2? Un carton jaune contre Colomiers, quatre contre l’USAP dont un qui se colore en rouge. N’allez surtout pas croire que seule l’USAP a commis des fautes au cours de ce match! Par contre jouer à 14, voire à 13 parfois, est plus qu’usant pour une équipe catalane dont l’effectif paraît trop juste quantitativement et qui risque encore de s’étioler à cause des blessures. À la sirène libératrice l’USAP est encore en tête (25-20). Commencent alors 9 minutes d’un pilonnage en règle de la ligne catalane par des Columérins dont les forces se trouvent décuplées par la vigilance extrême d’un arbitre qui semble avoir choisi son camp. L’essai de pénalité accordé aux locaux assassine l’USAP: 27-25 pour Colomiers.

Même si le capitaine Tom Ecochard déclare «vouloir ne pas se réfugier derrière l’arbitrage», il ajoute amèrement que «ses coéquipiers ne voyaient pas comment ils pouvaient s’en sortir car ils étaient pénalisés même quand il n’y avait pas vraiment faute». Il est vrai que l’USAP aurait pu et dû se mettre à l’abri plus tôt au cours de ce match. Il est vrai aussi que, dans cette défaite des rouge et jaune, l’arbitre, monsieur Noirot, n’est pas... blanc comme neige. L’entraîneur Patrick Arlettaz a d’ailleurs vu rouge dès le coup de sifflet final.

Même si cette défaite a des couleurs frustrantes, il est positif de constater que l’USAP ramène le point de bonus défensif de Colomiers, d’où elle était repartie les valises bien garnies lors des précédentes saisons. Gardons-nous donc de broyer du... noir!

Rédigé le 31/08/2017

Jo Solatges