Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Une USAP comme on l’aime

301e082da37bbdeee7a7485a431bfee2.jpg

Rugby à XV. L’USAP, dominée à la mi-temps (6-16), impose son jeu aux Carcassonnais pour l’emporter 29-19.

Lorsque l’arbitre de la rencontre arrive au stade Albert-Domec avant le match, un «énergumène» catalan l’interpelle de façon très polie et discrète:«Monsieur l’arbitre! Vous n’allez pas nous refaire le coup de l’an dernier à Biarritz». Pour rappel, le 1er décembre 2016, l’USAP se fit voler le match suite aux décisions malheureuses d’un arbitre qui n’intervint plus dans un match de l’USAP pour le reste de la saison. À Carcassonne, parmi supporters, joueurs et coachs, grande était la crainte de revoir cet homme en noir arbitrer un match de l’USAP. Rapidement cette crainte fut dissipée, comme poussée par la forte tramontane qui soufflait sur le stade carcassonnais. Interdit de bord de touche suite aux«incidents vocaux» de Colomiers, l’entraîneur catalan Patrick Arlettaz, confirma, à la fin du match, la très bonne prestation de l’homme au sifflet. Comme quoi, même un arbitre peut être mauvais sur un match! Il n’y a donc pas de cabale arbitrale contre l’USAP...

Dans un match aussi serré et tendu que celui de «Carca», il fallait un arbitre juste et qui sache prendre ses responsabilités. Carcassonne, déjà battu chez lui lors du premier match, se devait de ne pas perdre. L’USAP, qui avait déjà réalisé trois belles prestations, voulait enfin l’emporter à l’extérieur de façon à acquérir un plein de certitudes et de confiance pour la suite. Une heure durant, les locaux laissèrent croire aux nombreux supporters catalans, qu’une fois de plus, ils repartiraient à vide. Dans une défense héroïque les Carcassonnais s’émoussèrent face aux déferlantes catalanes, ce que constatait à la fin du match l’entraîneur canari Nicolas Nadau:«On est tombé sur une équipe de l’USAP qui nous tue». Remake de la finale de 2009? Une certaine ressemblance quant au déroulement et à l’issue du match. Des Catalans qui avaient décidé, vues les rapides et agressives montées défensives des locaux, de réduire la voilure et de jouer dans le petit périmètre, c’est-à-dire... contre-nature. Une USAP new-look? «Non, mais l’expérience nous donne de nouvelles armes, on sait s’en servir car on connaît notre potentiel», rétorque Patrick Arlettaz. L’USAP sait donc varier son jeu et l’adapter aux aptitudes de l’adversaire. Nouveau et très encourageant. L’USAP qui combla son handicap de 10 points alors qu’elle était réduite à 14, suite au carton jaune de Gert Muller à vingt minutes de la fin. Encore nouveau, les Catalans auraient sombré corps et biens voici à peine quelques mois. Rayonnant à la fin d’un match tendu qu’il vécut (mal) en tribune de presse, Patrick Arlettaz avoue spontanément que «c’est la plus belle victoire depuis que je suis entraîneur de l’USAP », persuadé au passage que «l’USAP n’aurait pas gagné ce match l’an dernier.»

L’USAP a engrangé une belle victoire à l’extérieur, à Carcassonne où Biarritz s’est déjà cassé les dents et d’où d’autres équipes repartiront les mains vides. Très belle opération comptable qui place l’USAP en tête de la Pro d2 à égalité avec Colomiers. Patrick Arlettaz sait que «l’USAP doit maintenant apprendre à faire la course en tête», ajoutant qu’«il ne faut pas que ça s’arrête là.»

Un banc des plus restreints (encore deux blessés dimanche!), une certaine euphorie chez les Catalans, une motivation pour l’adversaire de battre le leader peuvent causer une future baisse de régime. Réponse dès dimanche à Aimé-Giral contre la très belle équipe de Montauban.

Photo ©Jo.S.

Rédigé le 14/09/2017

Jo Solatges