Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

L’USAP assure le maintien… des voisins narbonnais

77508e352f8a1e0e3bdf80d3cf60f05f.jpg

La rigueur était côté narbonnais

Il fallut attendre la 9e minute de ce match pour voir l’USAP toucher son premier ballon, tellement la hargne et l’application étaient narbonnaises. Les «Gavatx» avaient décidé de prendre les Catalans dans l’axe en leur imposant de longues séances de pick and go. Or la défense de l’USAP se contentait de glisser et oubliait trop souvent d’avancer à l’impact pour venir gratter et récupérer les ballons, ce que confirme le jeune pilier catalan Christophe David:«Nous avons subi et l’on a reculé sur les pick and go».

Avec 7 ballons perdus en touche et une mêlée souvent chahutée (ce n’est pas nouveau!), les munitions étaient trop rares pour les lignes arrière d’une USAP, par ailleurs, maladroite. Etait-ce la pression du résultat (peut-être!), un certain relâchement après la belle victoire du dimanche précédent contre le leader Pau (sûrement!) ou pourquoi pas un peu de suffisance (possible, quoique!)? Peut-être un mélange des trois qui fit déjouer les Catalans. Et que dire de cet immense trou d’air (13 minutes du début de la seconde période) qui vit les joueurs de l’USAP encaisser 3 essais? Une conséquence possible de l’essai de la 30e minute plus que litigieux.«Cette décision nous a perturbés pendant 10 minutes où nous avons perdu le fil alors que nous étions bien dans le match», confirme David Marty.

La rigueur n’était pas côté arbitral

Qu’est-ce qu’un arbitre selon vous? «Un sportif qui garantit le respect de la règle». Quelles sont les valeurs attachées au rugby? «Respect, équité, plaisir». Ce sont les réponses de Stéphane Boyer, arbitre de la rencontre. Les mêmes réponses auraient pu être données par l’un de ses assesseurs qui, s’il ne fit pas basculer le match, facilita tout de même la tâche des Narbonnais. Effectivement, la règle, pour la faire respecter, il faut la connaitre et visiblement les «petits hommes verts» l’ignorèrent. Navrant! Surtout dans le rugby professionnel…

Que se passa-t-il en fait à la 30e minute? L’USAP mène 8 à 3. Chandelle de Mathieu Bélie. En-avant de l’arrière audois à la réception. L’ailier catalan Pujol prolonge au pied, mais le ballon roule quelques mètres après la ligne de ballon mort. Un Catalan ramène ce ballon pour jouer la mêlée. Au même instant un dirigeant audois fournit un second ballon à un jeune ramasseur de balle qui le transmet au centre narbonnais Rattez. Celui-ci joue le renvoi des 22 pour lui-même et poursuit l’action alors que les Catalans et de nombreux narbonnais se sont arrêtés, pensant que l’arbitre reviendrait sur la mêlée sanctionnant l’en-avant. Rattez, après 80 mètres d’une course solitaire, marque entre les poteaux un essai que personne ne croit valable, pas même l’intéressé à la fin du match:«je pense que mon essai n’est pas valable, mais voilà, j’ai marqué…». Le juge de touche consulté valide l’essai. Il y avait deux ballons sur le terrain! Connaissait-il la règle? L’avait-il oubliée? N’avait-il pas vu le second ballon?

En fin de match, ce même juge de touche invalide un essai catalan pour un en-avant de passe imaginaire entre deux joueurs de l’USAP. Au coup de sifflet final Alain Hyardet, manager de l’USAP, bondit vers les vestiaires des arbitres, ordinateur en main, pour faire visionner les actions à ce juge de touche, qui… reconnait ses erreurs. Trop tard! L’USAP perd le match ainsi que le bonus défensif. Alain Hyardet, avec diplomatie précise «J’ai essayé de dépassionner le débat car ça ne sert à rien. J’ai simplement voulu expliquer à cet arbitre de touche que, pour qu’il soit plus performant dans les moments cruciaux, il devait prendre les bonnes décisions. Ce ne fut pas le cas, car les images prouvent son erreur». Alain Hyardet, par ailleurs, a bien compris que les erreurs d’arbitrage ne sont pas l’unique cause de la défaite de l’USAP:«Malgré tout on n’a pas été performants en touche, il faut que l’on continue à être appliqués en défense. Il faut surtout qu’on se concentre sur ce qu’on peut maitriser, c’est-à-dire une conquête encore plus performante et notre organisation défensive, comme celle des précédentes semaines, capable de récupérer des ballons. Si je me réfugie derrière les deux erreurs d’arbitrage, je ne vais pas faire progresser mon équipe». Très bonne analyse Alain!

Malgré cette douloureuse défaite, tout est loin de s’écrouler pour l’USAP qui conserve la 2e place, même si les concurrents directs talonnent de plus près les Catalans qui seraient bien inspirés, dès ce dimanche, d’engranger un bonus offensif contre les modestes (?) dacquois. Encore faudra-t-il prendre le match par le bon bout!

Rédigé le 13/04/2015

Jo Solatges