Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Terrassée d’un cop de falç

10df38676b2fa789e10e7f1d5dad8b5b.jpg

USAP. Immense désillusion à Aimé-Giral pour les Catalans qui s’inclinent face à Mont-de-Marsan (20-44)

Fauchés les joueurspar des segadors landais! Cloués sur place les supporters présents à Aimé-Giral, enfin ceux qui n’ont pas quitté leur siège avant la fin!

Els segadors

Les Catalans menaient 17-8 et allaient attaquer la seconde période adossés à la forte tramontane. Même si la machine sang et or paraissait légèrement grippée, ayant laissé en route trois belles occasions de tuer le match bien avant la pause, l’optimisme était présent dans les travées. Aurait été traité de fou quiconque aurait prédit le cataclysme de la seconde période: 36-3 contre l’USAP et 5 essais à 0. Le Chant des Faucheurs n’était pas celui des Catalans mais bien celui des Landais! Bon cop de falç!

Que tremoli l’enemic! Non l’ennemi montois fut loin de trembler lors de ce match, même lorsqu’il fut mené à la pause. Tremblèrent au retour des vestiaires les porteurs de la senyera, defensors de la Terra qu’ils n’ont pas su ou pu défendre. Certains diront même que les Catalans ne sont pas revenus des vestiaires pour jouer la seconde mi-temps tellement ils furent transparents. Pourquoi une telle désillusion?

Une très bonne équipe montoise

Les Montois sont des habitués des phases finales de Pro D2 depuis de nombreuses années. Avec un budget plus que modeste ils arrivent à enrôler dans leur équipe des joueurs talentueux. Ils n’hésitent pas à faire jouer des jeunes, mais surtout à faire tourner leur effectif d’un match à l’autre. L’USAP a fait jouer ses meilleurs joueurs lors des 10 premiers matchs pour essayer d’obtenir de bons résultats dès le début.

Manque d’alternance

Gagner les premiers matchs est un gage de confiance qui permet aussi au club de récupérer de nouveaux abonnés. Les victoires et le beau jeu ont attiré du monde à Aimé-Giral. Effectivement ça a pu marcher un certain temps. Mais il arrive un moment où les joueurs trop utilisés commencent à craquer au sens propre du terme. Aux blessés de longue date s’ajoutent lors de chaque match de nouveaux blessés. L’USAP qui avait un effectif pro des plus restreints se retrouve à poil.

Dépendance mais pas indépendance

Pas de jokers médicaux pour les blessés de longue date, des joueurs qui sont licenciés pour différentes raisons et remplacés tardivement ou pas du tout. Et revient en boucle le manque d’argent du club qui, pourtant affiche un budget de 10 millions avec une masse salariale quasiment double de celle de Mont-de-Marsan. Cherchez l’erreur!

De la suffisance?

Des erreurs de jeu il y en eut au cours de ce match. À commencer par celle qui consiste à écarter systématiquement n’importe quel ballon. Lorsque l’USAP tombe sur une équipe montoise hyper organisée en défense (style segadors), les efforts déployés pour franchir s’avèrent vains. Erreurs de gestion aussi avec des pénalités faciles non tentées. Celle qui aurait fait revenir l’USAP à 20-22 et qui sur la pénaltouche loupée donne un essai de 100 m aux Landais. Bilan: 17-29. Un tournant du match! Quant à la défense de l’USAP???

Il va falloir se remettre la tête (un peu gonflée?) à l’endroit et ce dès le déplacement à Angoulême.

Rédigé le 02/11/2017

Jo Solatges