Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation

Cette USAP-là, Alewyn l’aurait adorée

aacd0f74118b27e31a8743d93258ddc4.jpg

Rugby à XV. L’USAP domine le leader Grenoble (42-23) à l’issue d’un match de très haut niveau.

Alewyn Joubert avait porté quasiment 10 saisons (1991-2000) la tunique sang et or. Lui, le Sudaf qui avait fait sien ce Roussillon qu’il adorait. Vainqueur avec l’USAP du Challenge du Manoir en 1994, finaliste du championnat de France en 1998. Son départ forcé de l’USAP fut un crève-cœur. Narbonne puis Grenoble avant de se retirer en Savoie. Trop difficile de vivre sans l’un de ses fils, il a décidé de le rejoindre. Il n’avait que 50 ans. Le rugby catalan ne l’oubliera jamais.

Adiu Alewyn!

Clin d’œil du destin : l’USAP, club où Alewyn débuta en France, accueillait Grenoble, club qui le vit terminer sa belle carrière professionnelle. Minute d’applaudissements émus autour de sa femme, de ses trois fils et de ses anciens coéquipiers de la finale 98, tous anéantis par ce départ si brutal. Pour rendre un dernier hommage à ce brillant joueur, les acteurs se devaient de faire la démonstration que le beau rugby existe aussi en Pro D2. Ce fut fait et de fort belle manière. Olivier Magne, consultant télé, s’enthousiasma dès le début de la rencontre: «C’est un véritable match de niveau de Top 14 entre les deux équipes qui devraient se retrouver en finale au mois de mai ». Il est vrai qu’il fallut attendre la 26e minute du match pour assister à la première mêlée.

Un match de phases finales

Les Grenoblois, leaders incontestés de Pro D2, étaient venus réellement pour en découdre. Ils avaient fait le choix d’envoyer leur meilleure équipe à Aimé-Giral. Peut-être pour creuser définitivement l’écart avec leurs poursuivants, Montauban, Colomiers, Mont-de Marsan, l’USAP ou encore Biarritz. Encore traumatisés par la large défaite face aux Montois, les Catalans voulaient gommer cette déconvenue, mais surtout marquer les esprits en démontrant que l’USAP peut faire partie des équipes favorites pour le titre. Ce fut fait et de fort belle manière! Adossés à la forte tramontane en première période, les Catalans ne menaient que de 5 petits points (18-13). Dans les travées, rares étaient ceux qui, à la pause, auraient prédit une seconde mi-temps toute à l’avantage des sang et or. Et même si les Isérois ne surent pas utiliser le vent convenablement, force est de constater que les Catalans ne leur en laissèrent nullement l’occasion. Intraitables en défense avec des placages destructeurs, excellents dans les rucks, très imprévisibles dans le jeu à la main, les sang et or asphyxièrent rapidement leurs valeureux visiteurs.

Acebes! Acebes! Acebes!

Le public catalan a besoin d’une idole. Il l’a trouvée en la personne de Mathieu Acebes, bouillant et brillant ailier de l’USAP. Son essai libérateur, hommage parfait au déjà regretté Alewyn Joubert, est un modèle du genre: deux crochets, passage dans un trou de souris, accélération, fixation de deux adversaires et déstabilisation ultime de l’arrière. Soixante mètres pour faire se lever et exploser un public tout acquis à sa cause. Et ce n’est pas la minable agression qu’il subit ensuite de la part du seconde ligne isèrois qui calma les ardeurs des supporters catalans. Un carton rouge eut sûrement été mérité.

Comme le confesse le talonneur de l’USAP, Raph Carbou, «l’USAPa envoyé un message fort dans ce championnat». Écraser le leader incontesté de Pro D2, bonus offensif à la clé, n’est pas donné à n’importe quelle équipe. Les Grenoblois n’avaient perdu que deux matchs et par deux points d’écart au maximum. Cette victoire est sûrement une référence, en particulier dans la façon dont elle fut construite.

Cap de setmana de repos bien mérité avant deux déplacements successifs à Vannes et à Biarritz.

Rédigé le 16/11/2017

Jo Solatges