Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation

Une semaine de toutes les émotions

ce63e61e6f3424efccf228c80f3693c5.jpg

USAP. Effondrés à l’annonce de la maladie de Jacques-Louis Potgieter, les Catalans l’emportent tout de même à Vannes (23-22).

Samedi noir: les joueurs apprennent de la bouche de leur demi d’ouverture qu’il est atteint d’une très grave maladie l’obligeant à stopper sa carrière. Yeux humides dans les vestiaires. Entraînement annulé quatre jours avant le déplacement en Bretagne. Chape de plomb pour, au moins, le reste de la semaine, mais volonté décuplée de réaliser un «truc» pour Jacques-Louis.

Clin d’œil du destin

«Cette équipe de Vannes est composée de joueurs d’un niveau supérieur à celui de Pro D2», avait prévenu l’entraîneur catalan Patrick Arlettaz. De plus «il est très difficile d’aller gagner chez eux» avait-il précisé. En effet seule l’équipe de Montauban avait fait trébucher les Bretons à la Rabine, après un match de haut niveau. Le décor était planté, pluie d’avant-match pour faire briller une pelouse semi-synthétique à faire rêver les supporters d’Aimé-Giral, petit vent de l’océan pour perturber les tentatives de pénalité des buteurs. Les buteurs héros d’un soir, malheureux ou heureux. Moeke, véritable métronome vannetais jusqu’à sa sortie. Son remplaçant irrégulier et fébrile jusqu’à négliger la minute qui aurait donné la victoire aux siens. Les buteurs catalans pas plus en réussite jusqu’à l’apparition sur le terrain de Romuald Seguy. Romu va réaliser un sans-faute dans ses tentatives face aux barres. Deux minutes après la sirène, les Catalans sont menés de deux points. Encore une défaite dans les derniers instants du match? À 45 mètres en coin, Romu fait passer les Catalans des larmes aux rires, sous la bronca bretonne (eh oui, elle existe aussi!). Émotion dans le clan catalan. La joie retombe vite. La famille Usapiste pense aussitôt à Jacques-Louis Potgieter. «Pot nous a un peu aidés ce soir» devait déclarer, la voix nouée, Patrick Arlettaz.

Romu, un futur grand

Le jeune héros de la soirée affirme «s’entraîner régulièrement pour ce genre d’exercice». Même si, comme il se plaît à le souligner, c’est son job, cette difficile pénalité était loin d’être réussie vu le contexte de cette fin de match (fatigue, vent tourbillonnant, animosité du public breton). Romuald Seguy se repasse le film de cette douloureuse semaine qui l’a vu prendre la place de l’expérimenté Jacques-Louis Potgieter, un poste qu’il a occupé à merveille durant 29 minutes. Digne successeur de Pot? Sûrement, pour un môme qui n’a pas 22 ans. Jeune mais la tête sur les épaules lorsqu’il dit que «les événements douloureux ont resserré encore un peu plus tous les joueurs de l’équipe » à commencer par les avants qui ont réalisé un match exemplaire de courage et de volonté. L’excellente défense réalisée par les Catalans a fini par émousser les solides bretons qui, à l’heure de jeu, ont flanché devant la détermination des Sang et Or.

Le jeu pratiqué par les Catalans a été parfois hasardeux et entaché de nombreuses fautes de main ou de mauvais choix (pression d’une semaine peu banale ?). Mais cette victoire peut servir de référence, tant dans les circonstances où elle a vu le jour que dans la gestion et le coaching du match. Menés 3-16 à l’heure de jeu, les Catalans auraient certainement abdiqué voici quelques mois. Ils n’ont jamais rien lâché lorsque les Vannetais reprirent le score à 19-17, puis à 22-20. Sacré état d’esprit!

L’USAP a une âme en plus de sa grande volonté de s’en sortir. Gageons que les joueurs sauront communiquer cette force à Jacques-Louis.

Rédigé le 30/11/2017

Jo Solatges