Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

L’USAP condamnée… à l’exploit

e034358ee25f43e1cdbe63db099a78ac.jpg

Le 3 mai deviendrait-il maudit?

Alors que les Catalans avaient les cartes en main pour jouer une demi-finale, la première défaite de la saison à Aimé-Giral, en ce 3 mai 2015, a fait remonter chez les supporters sang-et-or ce goût amer déjà ressenti le 3 mai 2014 à Montferrand où l’USAP, pour trois fois rien, se retrouvait rétrogradée en Pro D2. Et pourtant dans le rugby perpignanais tous les 3 mai ne furent pas empreints de tristesse, tel ce 3 mai 1914 qui vit les Catalans remporter leur 1er titre de Champions de France. Mais depuis…

Haine et colère ne suffisent pas

Après la déculottée enregistrée à Aurillac, le mot d’ordre, avant d’affronter les Albigeois, était«haine et colère». Or ces deux ingrédients, en rugby, ne peuvent être appliqués seuls. Il faut leur ajouter autre chose. De la puissance par exemple, celle dont manque visiblement le pack de l’USAP. Mais ce défaut, chacun le connaissait depuis le début de la saison, les entraîneurs en particulier qui avaient demandé au président Rivière un pilier et un seconde ligne supplémentaires. En vain! La signature avortée du pilier argentin Postiglioni laissa pas mal de supporters dubitatifs. Faute de finances? Possible. Pour pouvoir exister, dans cette dernière ligne droite, il faut aussi une condition physique énorme. Et, malheureusement, force est de constater que les Catalans manquent de jus. Sont-ils émoussés pour avoir trop tiré sur la corde? Sûrement, à l’image de leur capitaine Guillaume Vilaceca qui a du mal à avancer et qui paraît cramé tellement il a enchaîné les matchs et très souvent des matchs entiers.

N’y a-t-il pas aussi une erreur au niveau de la préparation physique, car, à l’heure où les équipes se doivent d’arriver en pleine forme, à l’image des Albigeois, les joueurs de l’USAP se traînent? D’autre part, certains joueurs, précédemment blessés, semblent reprendre trop tôt et rechutent à l’exemple de Joffrey Michel, Mathieu Belie ou autre Jonathan Bousquet. Mais tout ceci est aussi la conséquence du fait que l’USAP est loin d’avoir un effectif pléthorique.

Maintenant plus un match à perdre!

Après cette défaite inattendue (?) face à Albi, les Catalans se retrouvent dos au mur et n’ont plus le choix. «Vaincre ou mourir» telle pourrait être la devise à Agen dimanche 10 mai. Or s’attaquer au SU Agen et, qui plus est, sur sa pelouse d’Armandie est, pour l’USAP, un défi qui paraît véritablement insurmontable au vu des précédentes prestations, que l’on peut qualifier de mauvaises, du club catalan. Il serait plus que surprenant que les Catalans nous sortent un match parfait, car il faudra puissance, dynamisme et vitesse pour vaincre des Agenais qui ont loupé de presque rien, lors des quatre dernières saisons, la montée en Top 14. Leur motivation reste entière en 2015.

Une victoire et l’USAP jouerait la demi-finale à Aimé-Giral le 17 mai. Quasi impossible en l’état actuel des choses!

Un match nul et l’USAP pourrait espérer une demie à l’extérieur à condition que Biarritz (à Dax) et Albi (qui reçoit Pau) ne gagnent pas avec le bonus offensif. Très peu probable car pour Dax et Pau tout est déjà joué!

Une défaite et l’USAP jouera une demie à l’extérieur si Biarritz ou Albi perdent, dans le cas contraire l’USAP ne serait pas qualifiée.

Pour éviter de revivre un décevant 3 mai 2014 avec un œil sur les autres équipes et leurs éventuels arrangements, il serait bon que les Catalans arrachent à Agen une victoire qui, en plus de les qualifier pour une «demie» à domicile, leur permettrait de resserrer les liens avec leurs supporters. Impossible n’est pas catalan, ce sera extrêmement difficile. Mais pourquoi pas?

Rédigé le 13/05/2015

Jo Solatges