Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation

Deux monstres sacrés quittent l’USAP

9e9ea52965d9d66542977008b80254f1.jpg

Rugby à XV. Alasdair Strokosch et Lifeimi Mafi. En 2012 ils avaient signé pour deux saisons, ils seront restés six ans à Aimé-Giral.

Décidément ce club de l’USAP, il est vraiment difficile de s’en séparer, même lorsqu’on n’est pas catalan. Des parcours similaires, un même état d’esprit pour ces deux joueurs que rien ne semblait devoir réunir un jour sous les couleurs de l’USAP. Après la mémorable catastrophe du 3 mai 2014 qui vit l’USAP passer du Top 14 à la Pro D2, ils n’avaient pas voulu quitter le navire déclarant qu’ils souhaitaient «remettre le club là où ils l’avaient trouvé». Consentant des sacrifices financiers pour rester à l’USAP alors que certains clubs de Top 14 leur faisaient les yeux doux.

«Aly» Strokosch, l’Écossais

L’homme aux 47 sélections en équipe nationale écossaise, peut se vanter de n’avoir jamais eu peur de personne. «Nemo me impume lacessit» a-t-il tatoué sur son énorme bras gauche. «Nul ne me provoquera impunément», ce qui classe bien le personnage dans la rubrique des durs au mal. Cet immense joueur semblait fabriqué pour le combat, plaqueur, gratteur de ballons qui n’avait pas son pareil dans les rucks. Très affecté il y a deux ans par le décès de sa sœur, il portera en son honneur un casque rose le restant de sa carrière. Ce douloureux épisode de sa vie correspondra à une baisse de son niveau sportif. Son dernier combat rugbystique il l’aura livré le 30 novembre dernier à Biarritz lors d’une cuisante défaite de son club d’adoption. Handicapé par une hernie cervicale, à son grand regret, il n’a pu accompagner l’USAP jusqu’aux phases finales et son retour en Top 14. Aly rejoindra son Écosse natale, mais restera dans le milieu du rugby devenant préparateur physique de l’équipe d’Edimbourg. C’est sûrement avec un pincement au cœur qu’il verra arriver l’USAP en Coupe d’Europe sur ses Terres... dans quelques années.

Lifeimi «Maf», le Tongien

Il serait surprenant que l’USAP se déplace aux Tonga. Quoique... À bientôt 36 ans, son surnom «Maf» claque comme les placages qu’il a su asséner à ses différents adversaires à la grande joie des supporters catalans dont il est rapidement devenu l’idole. Mais pas que! Ses partenaires virent rapidement en lui leur capitaine, de par l’exemple qu’il pouvait être sur le terrain mais aussi dans le vestiaire. Arrivé en 2012 de chez les Irlandais du Munster, même si son français restera très approximatif, il se dévouera corps et biens pour l’USAP. En 2014, malgré la relégation en Pro D2 et les nombreuses offres d’autres clubs du Top 14, il restera fidèle au club sang et or avec son compère Sione Piukala (explosion de joie de deux gamins le matin de leur renouvellement de contrat). Il a fait une brillante carrière en Europe. À 36 ans il aspire à rentrer chez lui à Nuku’Alofa pour consacrer une partie de lui à son père malade. Un symbole! Mafi a inscrit le 5e et dernier essai de l’USAP lors de la finale contre Grenoble. Les Catalans le regretteront tous et en particulier son entraîneur Patrick Arlettaz qui parle de «Maf» comme d’un frère.

Chapeau à tous les deux! L’USAP vient de faire son retour en Top 14 et vous n’y êtes vraiment pas pour rien.

Rédigé le 24/05/2018

Jo Solatges