Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Avec l’USAP il faut toujours y croire

165486ce0cc03ad133568e6f1e52a3bf.jpg

Le suspens de la dernière minute

Il reste 1’28‘’ à jouer et l’USAP tient en échec le SU Agen sur sa pelouse 23 à 23. Grâce à ce score l’USAP est qualifiée pour une demi-finale, mais sûrement à l’extérieur. Faute des Agenais à 45 mètres de leur ligne d’essai. Monsieur Marchat, arbitre de Top 14, et c’est là la différence avec les arbitres de ProD2, n’hésite pas à siffler pénalité contre les Agenais. Jonathan Bousquet, buteur de l’USAP, approche son tee. Hors champ des caméras, l’entraîneur des trois-quarts François Gelez hurle:«Prends tout ton temps, ne te presse pas». Quand Jonathan prend ses deux pas d’élan, il reste 10 secondes à la pendule du stade Armandie. Le ballon est bien frappé, mais il disparait vite du cadre de l’écran où il ne reste que les poteaux. Suspens insoutenable pour le supporter télé catalan. Et puis un point noir revient pour finir sa course dans l’angle du poteau droit juste au-dessus de la transversale. Au même instant la sirène retentit. Des bras se lèvent, des maillots sang-et-or courent dans tous les sens. L’USAP vient de réussir, par le pied de Jonathan Bousquet, l’incroyable exploit d’aller l’emporter à Armandie dans l’antre du SU Agen par 26 à 23. Les Catalans s’offrent ainsi une demi-finale d’accession à Aimé-Giral, ce dimanche, contre… Agen.

Fort heureusement le réalisme n’était pas agenais

En témoignent les 5 pénalités faciles manquées par les Lot-et-Garonnais dont 3 en première période qui, ajoutées à l’essai tout fait vendangé par leur ouvreur Burton Francis, auraient pu voir les locaux mener par 36 à 10 à la mi-temps au lieu de 20 à 10. Et là c’eût été une autre histoire pour des Catalans par ailleurs très patients et pragmatiques. Et même s’ils se montraient meilleurs que de coutume dans la conquête, mêlée et touche ne perdant que 2 ballons, en récupérant un d’hyper important dans les dernières minutes par le sudaf Bothma, force est de constater que les Catalans commettaient encore des fautes qu’il faudra essayer de gommer dès dimanche sous peine de déchanter à 80 minutes de la finale. Le score peut paraitre trompeur et mérite que les Catalans restent humbles devant cette belle victoire. Mais dans ce domaine faisons confiance à leurs entraîneurs!

Le manager Alain Hyardet et le président François Rivière sont unanimes pour dire que «le public catalan méritait cette demie à Aimé-Giral» tellement il est passé, tout au long de la saison, par des joies intenses et des déceptions énormes. Or ce public catalan n’est pas rancunier, mais plutôt prêt à s’enflammer dès que ses protégés lui en donnent l’occasion. Pour preuve les longues files d’attente devant les guichets du stade Aimé-Giral dès lundi matin pour récupérer le précieux sésame. L’USAP, à Agen, s’est réconciliée avec son public (peut-être aussi avec elle-même!) et a montré qu’elle pouvait être une grande équipe. Il lui suffit d’avoir une mêlée qui ne recule plus (merci Didier Sanchez d’être revenu à son chevet!) et ses trois-quarts font alors le reste jusqu’à charmer un supporter agenais:«J’ai admiré le jeu des trois-quarts catalans, propre, alerte, offensif, plaisant. Je ne sais pas si c’est à Gelez seul qu’en revient le mérite, mais en tout cas bravo pour cette ligne d’attaque ». Il est vrai que lorsque le travail est bien fait devant, c’est plus facile pour la cavalerie de faire admirer sa virtuosité.

Comme dimanche dernier à Agen, l’USAP doit aborder le match pour le gagner et non pour ne pas le perdre. La porte de la finale ne s’ouvrira que dans ces conditions.

Rédigé le 18/05/2015

Jo Solatges