Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Les championnes d’Europe, elles sont bleues !

d3d9921e36a68c7b0fb68ec92981cc61.jpg

Handball. Une première consécration européenne remportée face à la Russie, pour l’équipe féminine tricolore déjà championne du monde en 2017, qui se qualifie pour les JO.

La fière équipe française a fait face à la Russie, dimanche 16 décembre lors de la finale européenne à Paris-Bercy. Les joueuses tricolores qui jouaient à domicile, ont été galvanisées dès leur arrivée sur le terrain, par l’ovation et la ferveur de milliers de supporters.

Des équipes offensives !

La tension devait être sous-jacente pour les bleues confrontées à l’équipe russe de haut niveau, contre qui elles avaient perdu aux jeux de Rio. Sans rien laisser paraître, les sept joueuses françaises engagées sur le terrain ont mis en place une dynamique et une stratégie de précision, conduite par leur entraîneur Olivier Krumbholz. Les premières minutes de match laissaient présager l’étendue des performances techniques et physiques des deux équipes. Une rencontre de handball est passionnante lorsque les niveaux sont équilibrés. La Russie comme la France ont occupé le terrain avec des joueuses de grandes morphologies (un avantage pour les joueuses d’attaques), aux appuis solides et dotées de belles amplitudes. La joueuse russe, Anna Sen a ouvert le score, la Française Nze Minko répliquant aussitôt. Chaque remontée des équipes donnait lieu à un point. Cette dynamique a été rompue à l’avantage des bleues, grâce à un magnifique tir central à rebond de sept mètres d’Allison Pineau. Les deux gardiennes de but, Sedoykina pour la Russie et Amandine Leynaud pour la France, ont essayé, en première mi-temps, de préserver leur cage des attaques consécutives.

Les gardiennes, libres de leur circulation peuvent parfois venir en renfort et quitter leur poste, une pratique risquée qui a valu un tir russe de 10 mètres, directement dans la cage qu’Amandine avait déserté… Les erreurs sont humaines et pardonnables! Elle a enchaîné des blocages très habiles face aux attaques techniques et puissantes des joueuses adverses. En fin de première mi-temps, les bleues virent en tête grâce à l’excellente Estelle Nze Minko qui placent 4 tirs sur cette période.

Le coeur bat plus fort

La deuxième mi-temps a vu un remaniement des équipes. La gardienne Leynaud a cédé sa place à Laura Glauser, dans les cages. Alors que le score se creusait pour les Françaises grâce à leur précision, Allison PIneau a marqué un tir de sept mètres qui a frôlé de trop près le visage de la gardienne russe. Le verdict tombe: Allison en pleurs était pénalisée par un carton rouge et exclue définitivement. Tout pouvait basculer avec une joueuse en moins. Les bleues ont décidé de faire appel à la gardienne pour renforcer l’attaque. Les Russes avaient une maîtrise technique à couper le souffle. Les cartons et les exclusions côté France donnaient des frissons et Vyakhereva et ses coéquipières menaçaient sans cesse la cage. Alexandra Lacrabère a défié la Russie par quelques tirs à rebond surprenant la gardienne. En plaçant six buts en neuf tirs Alexandra a fait grimper le score de la France (24-21). La gardienne française Leynaud avait repris sa place entre-temps, arrêtant des tirs puissants. Le match s’est conclu sous une ovation pour la France, qui a maintenu son écart malgré des adversaires talentueuses et un carton rouge qui ne les a pas fait faillir ! Un titre mérité dans un face à face sportif d’excellence, qui place le handball féminin au sommet de toutes les espérances !

Rédigé le 20/12/2018

Priscilla Beauclair