Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Une USAP au cœur gros comme ça

7ba3f4297ca3b2a6a2d88a96eda2caaf.jpg

Rugby. Pendant 77 minutes les Catalans ont poussé l’ASM dans ses derniers retranchements avant de lâcher prise.

Résultat 83 à 6! Que nenni, ce n’est pas le carton encaissé par l’USAP chez le futur demi-finaliste du championnat, mais le score fleuve avec lequel les Palois sont repartis de Toulouse. Non, non, les Catalans ont résisté presque jusqu’au bout (21-13 à 3 minutes du trille final), encaissant deux essais transformés dans les trois dernières minutes. Pour un score de 35-13 qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre.

La faute à la pluie et au vent

Et même si certains internautes ont donné la note de 12 sur 20 à ce match, force est de reconnaître que ce ASM-USAP n’a jamais tutoyé les hauts sommets, se contentant de planer au-dessus des volcans d’Auvergne. La cause? Des conditions météo, typiques de Clermont, pluie, vent, froid qui nivelèrent sensiblement les valeurs, favorisant de fait les Catalans. Beaucoup trop de fautes de main pour assister aux envolées des trois-quarts montferrandais, inhabituellement maladroits en la circonstance. Combien de supporters catalans se rapprochaient-ils, dans leurs pronostics, d’un score fleuve avoisinant les 50 points? Oui mais c’était sans compter sur la probité des Catalans qui véhiculent un état d’esprit énorme.

Les Catalans contre vents et marées

En dépit d’une relégation officiellement acquise depuis la défaite face à La Rochelle, les porteurs du blason sang et or se battent, avec leurs armes, sur tous les terrains. En dépit d’une infirmerie, véritable Radeau de la Méduse, les Catalans font honneur à tous les anciens qui ont porté haut la tunique bleu azur. L’USAP ne donne pas l’impression de Scène de Naufrage. Même leurs adversaires savent qu’ils devront s’employer pour prendre le meilleur sur des sang et or qui n’ont plus rien à sauver si ce n’est l’honneur. Et cet honneur est réel quelles que soient les générations. «Quand tu as joué à l’USAP, tu n’es plus le même homme» se plaît à rappeler Henri Tuilagi, l’ancien troisième ligne venu pourtant du bout du monde. «Il nous reste notre fierté» clame haut et fort le pensionnaire actuel de la première ligne Enzo Forletta.

L’USAP construit le futur

Même s’ils n’ont plus rien à gagner depuis quelques matchs, les joueurs ont encore envie de se donner à fond. Jeunes et moins jeunes. Personne ne veut rien lâcher. «L’USAP n’est pas au niveau» douloureux constat fait par Enzo Forletta. Avec deux seules victoires en vingt-quatre matchs, beaucoup d’équipes auraient, depuis fort longtemps, démissionné. Non! Pas à l’USAP. Cet état d’esprit est sûrement l’une des solutions au futur des sang et or, même s’il va s’écrire dans la division inférieure où il faudra se battre sur tous les terrains de Vannes à Biarritz en passant par Nevers, Valence (?), Rouen (?) face à des équipes qui voudront la peau de l’ancien pensionnaire du Top 14. Combien d’équipes catalanes ont réussi, par le passé, à rivaliser avec les meilleurs en faisant preuve de sanquette.

À l’USAP tout est perdu, fors l’honneur. Une citation qui ne serait pas pour déplaire à François... premier.

Rédigé le 09/05/2019

Jo Solatges