Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Aimé-Giral, temple du bonus

3d7126a1b5cb0fe1434685bdb0b2fe7d.jpg

Analyse. Quatrième bonus offensif (47-17 face à Vannes) en cinq réceptions pour des Catalans qui voyagent, tout de même, moins bien.

Pour uneéquipe française, venir fouler la pelouse d’Aimé-Giral n’a jamais été une partie de plaisir. Depuis la nuit des temps, pénétrer dans la Cathédrale, pour les adversaires de l’USAP, ne s’est jamais fait sans une certaine appréhension... à l’exception, peut-être, de la saison dernière en Top 14 que nous occulterons volontairement tellement elle hante encore certains esprits.

Béziers, l’exception

Tout comme les Béziers-USAP, à Sauclières tout d’abord, puis à un degré moindre au stade de la Méditerranée (quoique !), les matchs USAP-Béziers à Aimé-Giral furent, quels que soient les âges, des confrontations où l’adversaire ne se déplaçait pas... pour perdre. L’honneur, la fierté de porter les couleurs étaient plus forts. Il ne fallait pas baisser pavillon contre l’ennemi héréditaire et encore moins prendre une «branlée». Étudiants à Montpellier dans les années 68, combien de fois, le lundi matin, avions-nous traversé Narbonne (assez souvent) ou Béziers (plus rarement) en agitant nos vestes aux portières de la 2CV après la victoire de l’USAP la veille dans ces derbys vraiment hauts en couleurs. La RN 113 avait, à l’époque, ce côté sympathique...

Plus de cinquante saisons plus tard, l’équipe de Béziers, même si elle est commandée par un... Catalan, se déplace toujours à Aimé-Giral avec la ferme intention de réaliser une très bonne prestation et mieux si affinités. L’état d’esprit est resté le même que lors des confrontations entre Imbernon et Palmié dans les années 70.

En est-il de même pour les autres équipes qui viennent visiter la Cathédrale? Peut-être pas! Chaque équipe coche, de nos jours, les matchs qu’il ne faudrait pas perdre et ceux que l’on pourrait lâcher. Il est aisé de comprendre que faire un exploit à Aimé-Giral sera très difficile pour une équipe comme Angoulême ou Vannes, voire Mont-de-Marsan, sachant que le week-end suivant ces équipes seront confrontées à un adversaire qui aura, lui aussi, besoin de points pour éviter une éventuelle relégation. Le choix est, dès lors, vite fait. Ces équipes font reposer leurs cadres lors du déplacement à Perpignan. Il est ainsi aisé à l’USAP de réaliser un bonus offensif... sauf si les Catalans oublient de s’engager dans un match sérieux, auquel cas les réservistes de l’équipe adverse se sentent alors pousser des ailes.

Les Catalans ont progressé

Les quatre saisons de Pro D2 ont permis à l’USAP de devenir une équipe respectable mais surtout respectée par les autres pensionnaires de la deuxième division française. Elle sait, généralement, appréhender les matchs et fait rapidement comprendre aux visiteurs qu’il leur sera vain de ramener quelque chose de leur voyage en terre catalane. Même un trou d’air en cours de match n’hypothèque nullement les chances de victoire des Sang et or. Rien ne peut désormais les empêcher d’inscrire trois essais de plus que leurs adversaires et ainsi d’empocher le bonus offensif.

Douze essais encaissés en dix matchs, soit une faible moyenne de 1,2 essai par match! Seulement 173 points marqués par l’adversaire de l’USAP. Un tel bilan défensif très enviable est dû au message que sait faire passer Gérald Bastide au reste du groupe. Offensivement les Catalans sont très bien placés avec 36 essais marqués soit 3,6 essais par match en moyenne, mais surtout 289 points, soit près de 29 par match. Des chiffres qui en disent long sur les possibilités mais aussi l’ambition de cette équipe catalane qui s’apprête à affronter les deux ténors de la division Oyonnax le jeudi 14 novembre (ce sera fait lorsque l’édition sortira !) et Grenoble (dimanche 24 novembre). Deux tests grandeur nature pour ces Sang et or qui retrouvent peu à peu la totalité de leur effectif. De bonne augure!

Que tot vagi bé!

Rédigé le 14/11/2019

Jo Solatges