Actu Média

ligne déco
Sources : L'humanité

STRATÉGIE DE CRISE DE COVID-19 : QUE FAUT IL FAIRE POUR SORTIR DU CONFINEMENT ?

 

La vague du COVID-19 poursuit sa progression en Europe et s’intensifie dans le reste du monde ;…

séparation
Sources : L'Indépendant

Coronavirus - Hôpital de Perpignan - Hugues Aumaître : "Restez confinés, c'est le moment ou jamais"

 

Chef du service maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de Perpignan, Hugues Aumaître fait le point sur…

séparation
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation

LU, VU, ET ENTENDU

lu

Ultracrepidarianisme i vacances

- Comença a ser una mica pesat, mes que vols, és lactualitat: has  vist el que passa amb el coronavirus?


- Sí, es veu que hi tornen a haver rebrots cap aquí i cap allà... mes daltra banda sembla que els nous casos no siguin tan dolents com fa un temps...


- A més si cal aquestes xifres sexpliquen amb el fet que shan multiplicat els tests i així apareixen  contaminats que abans no es veien...


- La veritat és que més va i més sabem... que sabem molt poca cosa en aquest cas.


- En aquest cas i en tots els casos: recorda Francesc Tosquelles, especialista reconegut per tot el món de la psiquiatria, i que deia, ja de gran,  “s’han d’haver fumat molts paquets de cigarrets per saber que no se sap res”! ...


... Recordant que era per ell ocasió de demanar un pitillo”, lo que ho tenia ja normalment prohibit... a més tenia humor...


- La immensitat del que no sabem... he vist no sé on una presentació en 3D de l’univers... ha calgut desenes d’anys a no sé quants científics de no sé quants països per arribar a aquest resultat.


- També ho he vist: shan explotat resultats de milions de galàxies... i malgrat això la coneixença que tenim del cosmos és ben poca cosa...


Molts paquets per saber que no sabem res...


- Això no impedeix que molta gent s’autoritzi a parlar del coronavirus o del cosmos sense tremolar!


- Coneixes la paraula ultracrepidarianisme?


Existeix una bèstia tan estranya?


- Sí senyor! El que fa prova d’ultracrepidarianisme” és el que parla de coses que no en sap res.


Fava! Sí que són molts que fan ultracrepidarianisme sense saber-ho... tal com el Burguès gentilhome de Molière feia prosa sense saber-ho!


- Doncs ara tu, jo els nostres lectors sabem al menys una cosael sentit d’una paraula improbable, lo que segurament ens permetrà de passar unes millors vacances, malgrat lambient polític i el coronavirus!


 


Traduction


Ultratrepidarianisme et vacances


- Ça devient un peu lassant, mais qu’est-ce que tu veux, c’est l’actualité: tu as vu ce qui se passe avec le coronavirus ?


- Oui, apparemment il y a des résurgences par-ci par-là... en même temps, il semble que les nouveaux cas ne sont pas aussi virulents que par le passé.


- En plus, si ça se trouve ces chiffres s’expliquent par le fait qu’on fait plus de tests qu’avant et du coup apparaissent des contaminés qu’on ne voyait pas...


- La vérité c’est que plus ça va et plus nous savons... que nous savons très peu de choses dans ce cas.


- Dans ce cas et dans tous les autres! Souviens-toi de Francesc Tosquelles, spécialiste reconnu dans le monde entier de la psychiatrie, qui disait alors qu’il était déjà âgé « il faut avoir fumé beaucoup de paquets de cigarettes pour savoir qu’on ne sait rien » ! 


- Faut pas oublier qu’il en profitait pour demander « une clope », ce qui lui était en principe interdit; parce qu’en plus il avait de l’humour !


- L’immensité de notre ignorance ! j’ai vu je ne sais plus où une représentation en trois D de l’Univers. Il a fallu des dizaines d’années à je ne sais combien de scientifiques de je ne sais combien de pays pour arriver à ce résultat.


- Je l’ai vu aussi! On a exploité des résultats sur des millions de galaxies... et malgré ça notre connaissance du cosmos est dérisoire...


- ... beaucoup de paquets pour savoir que nous ne savons rien...


- Ce qui n’empêche pas un tas de gens de s’autoriser à parler du coronavirus ou du cosmos sans se demonter!


- Tu connais le mot « ultratrepidarianisme » ?


- Ça existe une bête aussi bizarre ?


- Oui monsieur ! Celui qui se livre à l’ultratrepidarianisme c’est celui qui parle de choses qu’il ne connaît pas !


- Ça alors! C’est sûr qu’ils sont nombreux ceux qui font de l’ultratrepidarianisme sans le savoir... un peu comme le Bourgeois gentilhomme de Molière faisait de la prose !


- Donc, toi, moi et nos lecteurs savons maintenant au moins une chose: le sens d’un mot improbable, ce qui nous permettra sans aucun doute de passer de meilleures vacances, malgré l’ambiance politique et le coronavirus!


 

ligne separation article
lu

El pitjor ?

- Ja tenim els elegits  de l’aglomeració Perpinyà-Mediterrani.


- Sí, i hem descartat el pitjor com a president...


- Uf ! És clar, un poc més i podíem tenir de president un autèntic delinqüent, condemnat per la justícia, donat per inelegible, que es va arreglar per fer elegir la seva dona durant el temps de la seva condemna, abans que ella mateixa fos involucrada, sense oblidar que finalment se separen i són adversaris a les últimes eleccions... I malgrat això torna a ser batlle del Barcarès després d’una novel·la improbable... Sí, ho és, hem descartat lo pitjor...


- Heu... és a dir que...


- Sí, home, sí, no facis aquesta cara, ja he entès que t’has ficat amb el concert ambient: un president de dreta, un reprès de justícia com primer vice-president... però " hem descartat lo pitjor " !


- Ho és que presentat així...


- I com ho vols presentar: la realitat és que hi ha un batlle elegit de Perpinyà, que agradi o no agradi... al menys la vila serà representada, ja que se l’hi ha atorgat una vicepresidència, al contrari de Cabestany, on Jean Vila ha perdut el seu lloc... S’ha de dir que amb quatre o cinc representants, l’esquerra pot pretendre poca cosa...


- Pot seguir fent obra de consciència moral...


- És clar que sí, ja hi podem comptar, espia la Mireille Mathieu tolosana! Es cuida d’explicar que no es pot treballar amb els batlles de Perpinyà i de Besiers, no oblida de renyar el de Narbona perquè ho fa. Penses que ella i tots els que criden contra el feixisme espiaran lo que passa al costat mateix ? No tocaran la mà d’un primer ministre espanyol ? No trevallaran amb Espanya ? Amb un règim instal·lat per autèntics feixistes, que encara són ben presents en tot l’aparell de l’estat, encapçalat per uns reis que acumulen disbarats polítics i escàndols econòmics mentre Cuixart ja ha fet mil dies de presó....


 


Traduction


Le pire ?


 




  • Ça y est, on a les élus de l’agglomération Perpignan-Méditérranée




  • Oui, et on a évité le pire pour la présidence !




  • Ouf ! C’est sûr, il s’en est fallu de peu qu’on ait pour président un vrai délinquant, condamné par la justice, inéligible, qui s’est arrangé pour faire élire sa femme durant le temps de sa condamnation, avant qu’elle ne soit condamnée à son tour, sans oublier qu’au bout du compte ils se séparent, s’affrontent pour les dernières municipales... et que finalement il retrouve son siège de maire du Barcarès, après cet improbable feuilleton... c’est vrai, on a évité le pire !




  • Heu... c’est à dire que...




  • Allez, ne fais pas cette tête, j’ai bien compris que tu as intégré le concert à la mode: un président de droite, un repris de justice pour premier vice-président... mais « on a évité le pire » !




  • Évidemment, présenté comma ça...




  • Tu veux le présenter comment ? La réalité c’est qu’il y a un maire élu à Perpignan, que ça plaise ou non... au moins la ville sera représentée puisqu’il a obtenu une vice-présidence, au contraire de Cabestany, où Jean Vila a perdu la sienne... faut dire qu’avec quatre ou cinq élus, la gauche ne pèse pas lourd...




  • Elle peut continuer à jouer un rôle de conscience morale...




  • C’est sûr, on peut compter là-dessus ; regarde la Mireille Mathieu toulousaine: elle explique qu’il ne faut pas travailler avec le maire de Béziers ou de Perpignan, gronde celui de Narbonne parce-qu’il le fait. Tu crois qu’elle et ceux qui crient au fascisme avec elle s’aviseront de ce qui se passe à leurs portes ? Ils ne serreront pas la main du premier ministre espagnol ? Ils ne travailleront pas avec l’Espagne ? Avec un régime mis en place par d’authentiques fascistes, toujours bien présents dans tout l’appareil de l’Etat, mené par une monarchie qui cumule turpitudes politiques et de droit commun pendant que Jordi Cuixart en est à plus de mille jours de prison ?




 


C&C


 

ligne separation article
entendu

Glotofòbia

- Bé, ja hi sem !
- Parles de Perpinyà o de París ?
- Comencem per París, que és capital, on es parla amb l’accent que convé !
- Ja he vist que n’hi ha que se’n foten del de Castex, nou primer ministre i batlle de Prada…
- Això se’n diu fer acte de glotofòbia.
- Els imbècils n’hi s’adonen que tothom té el seu accent…
- Per una altre banda, aquest debat amaga l’essencial : Castex ha estat posat per seguir la política de destrucció massiva dels serveis públics i de l’Estat…
- … i aquí tothom aplaudint : « tot lo que vulgueu, mentre sigui amb vaselina catalana » !
- Mentrestant, a Perpinyà ?
- A Perpinyà, per ara, el Louis Aliot ha fet traduir el seu primer discurs en català…
- … Ei, te recordi lo de la vaselina catalana…
- Què dius ara! La qüestió és de saber si una decisió és bona o dolenta, abans de bramar: hi ha imbècils que demanen que es canvií el nom del centre Walter Benjamin amb el pretext que no volen que l’Aliot el torni a dinamitzar!
- Home, no és tan com el ruc de la Universitat que demana estàtues pels que destrossen estàtues com la de Cristòfol Colom, però…
- Però què ? Gent d’esquerra no han fet polítiques de dreta ? L’Hollande, per exemple ? No ha sigut ell qui ha infantat Macron, Valls i tres o quatre altres ? Com ja ho dèiem fa uns dies, que haurem de pensar si un home ben de dreta pren decisions diguem-ne d’esquerra ? Bramar ? Esperar que fracassi ?
- Ostres, me fas por amb aquestes idees, series pas en camí de justificar…
- Ni ostres ni hòsties ! Hauria de deixar de menjar ostres si a l’Aliot l’hi agraden ?
- El que és segur és que l’hi agraden les broxetes –al sud en diuen pinxos-, que l’he vist més d’una vegada menjant- ne al bar La Cigale, on hi havien les millors del món.

Ja ho tenim : si té una mica d’autoritat, que torni a fer obrir La Cigale : així ens atiparem de bones broxetes i podrem fotrà alts crits contra el seu feixisme !

C&C

Traduction

Glottophobie

Bon, on y est !
- Où ? À Paris ou à Perpignan ?
- Commençons par Paris, qui est la capitale, et où on parle avec le bon accent !
- J’ai vu en effet que certains se moquent de celui de Castex, nouveau Premier ministre et maire de Prades…
- C’est ce qui s’appelle faire de la glottophobie
- Les imbéciles ne se rendent même pas compte que tout le monde a un accent…
- D’un autre côté,  ce débat cache l’essentiel : Castex a été mis là pour continuer la politique de destruction massive des services publics et finalement de l’État…
- … Et ici tout le monde d’applaudir : « tout ce que vous voudrez du moment que la vaseline est catalane » !
- Et pendant ce temps, à Perpignan ?
- À Perpignan, pour le moment, le premier discours de Louis Aliot traduit en catalan…
- … Hey, je te rappelle ton truc de la vaseline catalane !
- Qu’est-ce que tu racontes ! La question est de savoir si une décision est bonne ou mauvaise avant des brailler : des imbéciles demandent qu’on débaptise le centre culturel Walter Benjamin au prétexte qu’ils ne veulent pas qu’Aliot le redynamise !
- Certes, ce n’est pas aussi con que cet âne qui a l’Université demande qu’on élève des statues aux destructeurs de statues comme celle de Christophe Colomb, mais…
- Mais quoi ? Des gens dits de gauche n’ont pas fait des politiques de droite ? Hollande, par exemple, il n’a pas créé Macron Valls et quelques autres ? Comme nous le disions il n’y a pas longtemps, que pourrons-nous faire si un type vraiment de droite prend des décisions disons de gauche ? Pousser des hauts cris? Souhaiter qu’il échoue ?
- Huîtres (Bon sang), tu m’inquiètes avec tes idées, tu ne serais pas en train de…
- Ni huîtres ni hosties : il faudrait arrêter de manger des huîtres si Aliot les aime ?
- Ce qui est sûr c’est qu’il aime les brochettes, je l’ai croisé plus d’une fois à La Cigale, où on mangeait les meilleures brochettes de France… ça a fermé…

Et bien voilà, s’il a un peu d’autoritat, voyons sil est capable d’ordonner la réouverture de La Cigale : comme ça on pourrait à la fois se régaler de bonnes brochettes et hurler contre son fascisme !

NB : en catalan, l’expression « ostres », dérivée du juron « hosties » (comme en français « sacrebleu » pour « sacré Dieu » par exemple) , pourrait être traduite par «Bon sang ! », ou « punaise ! » ou autres « mince ! », « merde ! » etc. La suite, et le jeu sur les deux termes (« hosties » et « huîtres » est intraduisible mot à mot en français, mais tellement catalan…