Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation

LU, VU, ET ENTENDU

lu

Per carnaval tot s’hi val!  

- Aquest nen que fa de cowboy, tan seriós


I aquest altre, que no és un nen, sinó un home gran, vestit de policia americà i que encara ho fa més seriós!


- El carnaval de Roses, quina meravella... després de la festa de l’os de San Llorenç de Cerdans, aquesta altra meravella...


És impressionant aquest sexe immens, dret amb els collons que li pengen! Jo, si Haig de triar, escolliria aquest vestit...


- Aquí, lo que més m’estranya, són tots aquests homes transvestits de dona..., també n’hi ha a Sant Llorenç..


És una manera d’expressar la seva part femenina...


Te deixo que vagis a explicar-ho a Sant Llorenç, a les que van a bosc en setmana i a jugar al rugbi el diumenge, segur que la teva teoria els interessarà...


En tot cas, tots es fan uns pits de primera!


- Sí, però la persona que ara m’ensenyes és una dona amb pits de debò! Per carnaval hi ha una tal barreja que no sabes ni on vas!


- Dones, gent, que en altres llocs tindrien vergonya, per ser massa així o allí, que belleu se veuen massa grosses i que aquí ballen i belluguen amb tant de goig...


- Sí, el fet de fer les coses per fer el burro permet de fer-les sense pressió...


Ei, guaita aquest equip sud-americà com ballen!


La mainada vestits amb amor pels pares, ells sí que son el que semblen


I mirant tot això aquella nena bonica asseguda amb el seu abric  d’estrelles...


I com sempre, no falta la mort que va rodant pel mig de la gent...


- Disfressats, sem altres, sortim de nosaltres mateixos i fem lo que normalment no gosaríem fer...o bé, disfressats, sem nosaltres mateixos, i fem el que en la vida normal no gosaríem fer...


Acabo pas d’entendre el que vols dir: el que se disfressa esdevé diferent o bé esdevé ell mateix?


- Esdevé diferent de lo que és cada dia... i així revela una part d’ell mateix!


- Un xic complicat per jo, deixem que se cremi el Rei del carnaval i provàrem de tornar a pensar-ho... dins d’un estat « normal »!


 


Traduction


« Per carnaval tot s’hi val »




  • Ce petit garçon qui joue au cow-boy, si sérieux...




  • Et cet autre, qui n’est pas un enfant mais un adulte, habillé en policier américain et qui fait ça avec encore plus de sérieux!




  • Le carnaval de Roses, quelle merveille... qui fait suite à la fête de l’ours de Saint Laurent de Cerdans, cette autre merveille!




  • Impressionnant ce sexe dressé avec les couilles qui pendent... à choisir un costume, j’aurais pris celui-là...




  • Moi, ce qui m’épate, ce sont tous ces hommes travestis... et il y en a aussi plein à Saint Laurent...




  • Une façon d’exprimer leur part féminine...




  • Je te laisse aller expliquer ça à Saint Laurent, aux types qui sont bûcherons la semaine et jouent au rugby le dimanche: sûr que ta théorie les intéressera...




  • En tout cas, ils ont tous des seins magnifiques.




  • Oui, mais celle que tu me montres là est une vraie femme, avec des vrais seins! A carnaval tout est tellement mélangé qu’on ne sait plus où on va...




  • Ces femmes, ces gens, qui ailleurs auraient honte, d’être trop ceci ou trop cela, trop grosses le plus souvent, et qui ici dansent et bougent avec un tel bonheur...




  • Oui, le fait de faire les choses en déconnant libère de toute pression...




  • Hé! Regarde ce groupe sud-américain danser!




  • Les enfants habillés avec amour par leurs parents, eux sont vraiment ceux qu’ils jouent...




  • Et regardant tout ça cette petite assise dans son manteau d’étoiles...




  • ... Et comme toujours la mort qui rôde au milieu des gens...




  • Déguisés, nous devenons autres, nous sortons de nous-mêmes et faisons ce que dans la vie normale nous nous interdisons... ou bien, déguisés, nous venons nous-mêmes et faisons ce que dans la vie normale nous nous interdisons...




  • J’ai du mal à suivre : celui qui est déguisé devient lui-même ou quelqu’un d’autre?




  • Il devient différent de ce qu’il est au quotidien... et révèle une partie de lui...




  • C’est un peu compliqué pour moi: laissons brûler le roi du carnaval et on essaiera d’y repenser... dans un état « normal »!




C&C

ligne separation article
lu

Ecologia 2

- N’hem pas acabat amb lecologia, de les seves necessitats i dels seus excessos, segons tu! Què en penses de la manera de tractar els animals per exemple?


Els animals què?


Doncs això del benestar animal, de la moda del veganisme...


- Pensava que volies parlar de la protecció de certes espècies, que és lo típic de la necessitat de posar-se d’acord entre tots: si volem llops i ossos al Pirineu, després d’haver passat segles per fer-los desaparèixer,  cal pagar-ne el preu. I quan dic el preu, és el que cal donar als pastors per la carn que treuen dels ramats, sense oblidar d’assumir els riscos que poden sorgir per la gent... Per lo del veganisme, la veritat és que no sé...


Si convé d’aqui uns anys diran que erem salvatges de menjar animals...


- Sí, però per ara és així. Lo que sempre es posa per davant és la necessitat que hi ha de matar un animal o no...


Home, si és per menjar...


- O sigui que si és per menjar hi ha dret a tot!


És que els toros de la corrida ens podem demanar...


Ens podem efectivament demanar si no té pas una utilitat per gestionar pulsions, violències  que passarien per alguna altra banda, com a mínim a l’entorn dels terrenys d’esport per exemple, daixò en podriem parlar algun altre dia.


- Quedem per avui amb això de menjar carn o no, i de fins a quin punt intervenir o no dins la Naturalesa... reconeix com a mínim que tot això parteix de bons sentiments..


- Doncs parlem-ne dels bons sentiments! Si hi ha una cosa que se’n cal malfiar, és això!


- Què vols dir?


- Quina és aquesta mania de voler ser per sobre de totes les espècies, com si no fóssim part daquesta famosa “Naturalesa” tan com un ós o un cuc? Al nostre voltant els animals lluiten pels seus espais respectius, de vegades s’ajuden, i de vegades es mengen entre uns i altres per sobreviure, i nosaltres seríem diferents?


- O sigui: menys pretensió ?




  • , un poc de modèstia si us plau!




Traduction


Ecologie 2




  • Nous n’en avons pas terminé avec l’écologie, ses nécessités et ses excès, selon toi! Qu’est-ce que tu penses du traitement des animaux, par exemple?




  • Comment ça, les animaux?




  • Eh bien, le bien-être animal, la mode du veganisme et tout ça...




  • Je pensais que tu voulais parler de la protection de certaines espèces, ce qui est exemplaire de la nécessité de se mettre tous d’accord: si nous voulons des ours ou des loups dans les Pyrénées, après avoir passé des siècles pour les faire disparaître, il faut accepter d’en payer le prix. Et quand je dis le prix, c’est d’abord celui qu’il faut donner aux bergers pour la viande soustraite aux troupeaux, sans oublier d’assumer les risques que peuvent courir les personnes... Pour le veganisme, la vérité c’est que je n’en sais rien...




  • Si ça se trouve d’ici quelque temps on dira de nous que nous étions des sauvages à manger des animaux...




  • Oui, mais pour le moment c’est comme ça; en réalité la question qui revient sans cesse c’est celle de la nécessité qu’il y’a de tuer ou pas un animal...




  • Homme, si c’est pour manger...




  • Autrement dit on aurait tous les droits à partir du moment où c’est pour manger!




  • Pour les toros de la corrida on peut se demander...




  • ... On peut effectivement se demander si cela n’a pas une utilité; pour gérer des pulsions, des violences qui sans cela passeraient ailleurs, autour du sport, par exemple; faudra qu’on parle de ça un de ces quatre.




  • Pour aujourd’hui tenons nous en à l’histoire de manger ou pas de la viande, et à celle de savoir jusquà quel point intervenir dans la Nature... reconnaissons au moins que tout çà part de bons sentiments...




  • Parlons-en des bons sentiments! S’il y’a un truc dont il faut se méfier, c’est bien de ça!




  • Qu’est-ce que tu veux dire?




  • Qu’est-ce que c’est que cette manie de prétendre se situer au-dessus de toutes les espèces, comme si ne n’étions pas partie intégrante de cette fameuse « Nature », au même titre qu’un ours ou un ver de terre? Autour de nous les animaux luttent pour leurs espaces respectifs, s’entraident parfois, et parfois se mangent entre eux pour survivre, et nous nous serions différents?




  • Autrement dit: moins de prétention?




  • Oui, un peu de modestie s’il vous plait!




C&C

ligne separation article
entendu

Ecologia

- A veure si me podes dir que te passa amb l’ecologia: sembla que més va i més la sola paraula te fa escalar la paret…

- Per començar, no és pas l’ecologia que m’emprenya, sinó els ecologistes, o més ben dit alguns ecologistes : penso que hi ha preceptes dictats per preocupacions ecologistes que són bones, però que hi ha comportaments i finalment exigències portades per persones autoproclamades ecologistes que són realment aiatol·lesques !

- O sigui que, ja que parles de religió, seria al revés del que diu aquell escriptor algerià a propòsit de l’Islam : se pot discutir amb musulmans, no se pot discutir amb l’Islam !

- Si vols, el paral·lel me va prou bé !

- I pots recordar-me alguns exemples del que te va i del que no te va bé... provant de no enervar-te massa, és clar !

- Els exemples són centenars. Per una banda bé sabem que cal cuidar el nostre entorn, provant de no destruir-lo. Ens hauríem d’aixecar cada mati pensant que l’home té ara el poder de fer desaparèixer el planeta, només caldria fer explotar totes les bombes de tots tipus ja existents i prou !

- Segur que això responsabilitza la humanitat… però més aviat els dirigents polítics per això…

- … i també Cade un de nosaltres, fins el més modest del nostres gestos quotidians: sí, cal triar les escombraries; sí, cal mirar de no gastar inútilment les energies, de no llençar res pels camins de muntanya, els bosquets de les vores de Perpinyà són dipòsits de tot…

- Si estàs d’acord amb això, perquè brames !

- Pel que te deia : els excessos ! Per exemple lo d’aquest concepte tan estúpid de « ensalvatgement » de la naturalesa, quina bestiesa!

- És que preservar certs llocs no és benèfic per formes de vida animal i vegetal ?

- A certs llocs sí, ben segur, però de deixar perdre totes les pistes de tot arreu, de no poder crear cap activitat econòmica sense que s’aixequin protestes d’uns i altres… (continuarà)

TRADUCTION

Écologie


- Voyons si tu peux me dire ce que tu as à propos d’écologie : on dirait que plus ça va et plus le seul mot te fait grimper au mur !

- Pour commencer ce n’est pas l’écologie qui m’énerve, mais les écologistes, et plus précisément certains écologistes : je pense qu’il y a des préceptes dictés par des préoccupations écologistes qui sont bons, mais qu’il y a des comportements et finalement des exigences de certaines personnes autoproclamées écologistes qui sont vraiment ayatolesques !

- Autrement dit, et puisque tu parles de religion, ce serait l’inverse de ce que cet écrivain algérien dit à propos de l’Islam : on peut parler avec des musulmans, mais pas avec l’Islam !

- Si tu veux ! Le parallèle me convient !

- Tu peux me rappeler quelques exemples de ce qui te va et de ce qui ne te va pas... en essayant de ne pas trop  t’énerver, bien entendu !

- Des exemples, il y en a des centaines ! D’un côté, nous savons bien qu’il faut prendre soin de notre environnement pour ne pas le détruire. Nous devrions nous lever tous les matins en pensant que l’homme a aujourd’hui le pouvoir de faire disparaître la planète, il suffirait de faire exploser en même temps toutes les bombes en tous genres qui existent déjà !

- Sûr que ça responsabilise l’Humanité… plutôt les dirigeants politiques quand même…

- … et aussi chacun d’entre nous, jusqu’au plus modeste de nos gestes quotidiens: oui, il faut trier les déchets; oui, il faut économiser l’énergie, ne rien jeter sur les chemins de montagne, même les bosquets autour de Perpignan sont des dépôts de tout…

- Si tu es d’accord avec ça, pourquoi tu gueules ?

- Pour ce que je disais : les excès ! Par exemple cette histoire du concept stupide « d’ensauvagement » de la nature, cette connerie!

- Préserver certains lieux, ce n’est pas une bonne chose pour des espèces animales ou végétales ?

- Certains lieux oui, mais laisser perdre toutes les pistes, partout, ne pas pouvoir créer la moindre activité économique sans que s’élèvent les protestations des uns ou des autres… (À suivre…)